Lumière bleue : Quelles solutions pour quels dangers ?

8 min read | 26/02/2021

Qu’est-ce que la lumière bleue? Ses effets et comment s'en protéger.

Si vous passez plusieurs heures chaque jour devant l’écran de votre smartphone, ordinateur ou autre appareil, vous vous exposez intensément à la lumière bleue. Ce n’est pas sans conséquence : migraines, troubles du sommeil, fatigue visuelle, vieillissement prématuré de l'œil...

Qu’est-ce que la lumière bleue, comment affecte-t-elle nos yeux (et nos cerveaux) et surtout, comment s’en prémunir efficacement ?


La lumière bleue des écrans, un problème de plus en plus préoccupant


La lumière assure un rôle très important et bénéfique dans votre vie. Si elle est indispensable à l'organisme, certaines de ses composantes peuvent altérer votre capital vue.

Sur le spectre « arc-en-ciel » de la lumière visible (graphique ci-dessous), la lumière bleue se divise en deux types de rayonnement très différents. 

D’une part, la lumière « bleu-turquoise » (de 455 nm à 495 nm) est reconnue vitale à l’organisme. Elle contribue à notre éveil, notre endormissement, notre bien-être d’une manière générale.

D’autre part, la lumière bleu-violet (de 380 nm à 455 nm) accélère le vieillissement de nos cellules. En partie filtrée par le cristallin, elle pénètre en profondeur dans l’œil et vient frapper la rétine sur sa partie centrale. Or, c’est justement cette petite zone qui traite 90 % des informations visuelles que reçoit votre œil. 

Plus la longueur d’onde d’une lumière est courte, et plus elle fragilise l'œil qui la regarde parce qu’elle produit une grande quantité d’énergie.

Le soleil émet notamment cette lumière bleue, de même que les LED… et bien sûr, les écrans, quelle que soit leur nature. La lumière bleue est donc omniprésente dans notre quotidien, au travail, dans nos loisirs et ailleurs. Pourtant, elle n’est pas anodine et les preuves de sa dangerosité s’accumulent au fil des années.


Les effets néfastes de la lumière bleue à court et moyen terme


Davantage de numérique, c’est aussi plus de temps devant les écrans, quel que soit le contexte : familial, personnel ou professionnel. Ils sont partout, la preuve, nous passons en moyenne 2 000 heures devant un écran chaque année et nous consultons 58 fois notre smartphone tous les jours.


Les effets néfastes de la lumière bleue sont nombreux et vont de la difficulté d’endormissement à celle de concentration, en passant par des maux de tête, la fatigue visuelle et le risque accru de DMLA (vieillissement de la rétine).

Selon plusieurs études, la lumière bleue influencerait aussi notre horloge interne et aurait un impact négatif sur les cycles du sommeil.

Alors, comment limiter l’impact des

écrans numériques
sur la santé visuelle, puisqu’il semblerait bien que nous ne puissions plus nous en passer ? en s’équipant comme il se doit, car c’est désormais possible avec certaines paires de lunettes lumière bleue et lunettes pour écrans.

Lutter contre les effets indésirables de la lumière bleue des écrans devient donc une priorité mais pour avancer dans ce combat, il faut d’abord bien connaître son ennemi.

La lumière bleue est néfaste pour la rétine, mais aussi pour tout l’organisme. Voici les conséquences principales d’une exposition prolongée à la lumière bleue.


Une fatigue visuelle qui se banalise

La lumière bleue produit beaucoup d’énergie et elle fatigue énormément l'œil exposé. Quand vous travaillez sur ordinateur, si vous ressentez le besoin de réduire la luminosité ou de jouer sur les contrastes, c’est que vous éprouvez de la fatigue visuelle. Idem si la vue devient trouble, les yeux semblent secs et grattent, des douleurs se font sentir dans le cou que vous avancez pour pallier les difficultés d'accommodation des yeux.

70 % des adultes ressentant de la fatigue visuelle ne prendraient pas de dispositions pour vaincre cette problématique.

Des maux de tête récurrents

Les migraines ophtalmiques (ou “auras”) sont des maux de tête contraignants. Liés à la fatigue visuelle, ils émanent d’un inconfort visuel : la rétine force pour traiter la luminosité et s’ajuster, ce qui réduit le flux sanguin irrigué vers l'œil et cause des douleurs.

Des difficultés de concentration au quotidien

Trop de temps passé devant les écrans nuit à la capacité à se concentrer. Ce n’est pas lié à la fatigue visuelle, mais cette fois-ci au cerveau. Sur les écrans, l’information circule plus vite, et nous nous exposons à des milliers de stimuli en un temps réduit. La sécrétion de dopamine (hormone du système de récompense) est donc très stimulée.

Les écrans sont donc privilégiés par le cerveau, ainsi que ce système de pensée davantage basé sur l’immédiateté que la réflexion. On se lasse plus vite et l’attention chute : en résumé, à côté des écrans, tout paraît fade et ennuyeux (et c’est souvent inconscient).


Un risque accru de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge)

La DMLA est une maladie oculaire due au vieillissement de la rétine et de l'œil en général. Elle correspond à une baisse des aptitudes visuelles, à l’apparition de taches noires dans le champ visuel, parfois jusqu’à une malvoyance partielle si la prise en charge n’est pas assez rapide. 

L’exposition prolongée à la lumière bleue détruirait également les cellules photoréceptrices de la rétine. Il s’agirait donc du principal facteur de la destruction anticipée des qualités visuelles, d’où la recrudescence de la myopie chez les plus jeunes, notamment.


Les troubles du sommeil

La lumière bleue augmente l’activité des cellules photosensibles, c’est-à-dire qu’elle “fait croire” au corps et au cerveau qu’il fait toujours jour et donc, que ce n’est pas le moment de dormir.



Entre troubles du sommeil et insomnies liés à la lumière bleue, certaines personnes souffrent donc d’une fatigue qui empire de semaine en semaine. La production de mélatonine (hormone du sommeil) diminue, ce qui empêche le cerveau de se mettre en mode veille.

Comment se protéger efficacement de la lumière bleue?

Bonne nouvelle : à mesure que la prise de conscience  des dangers et risques liés à  la lumière bleue , des solutions de plus en plus accessibles émergent.

Des solutions simples mais efficaces pour lutter contre les effets néfastes de la lumière bleue

Pour les personnes qui travaillent toute la journée devant leur ordinateur, voici 3 exercices à mettre en application dès aujourd’hui : 

  • Fermer les yeux 20 secondes toutes les 2 heures et les faire tourner dans le sens des aiguilles d’une montre (ou dessiner des ∞)

  • Les 20/20/20 : Toutes les 20 minutes, faire 20 secondes de pause en regardant à 20 pieds (environ 6 mètres devant)

  • Muscler son cristallin en tendant un crayon devant soi, puis en l’observant 5 secondes avant de regarder au loin et de répéter l’exercice à différentes vitesses

Améliorer sa vue, la santé de ses yeux et réduire le risque de DMLA passe aussi par les aliments : les épinards, les carottes, le poisson, les agrumes, les avocats ou encore les amandes sont recommandés en raison de leur teneur en zinc, en fer, en oméga 3 ou encore en antioxydants. 

Concernant les solutions contre les effets de la lumière bleue sur le sommeil, des effets extrêmement positifs ont été démontrés en portant des lunettes à faible longueur d’onde plusieurs heures avant de dormir : sur le taux de mélatonine, sur l'endormissement et sur la qualité du sommeil.  

Limiter voire arrêter tous les écrans au minimum 1h avant de se coucher est aussi une bonne manière d’éviter

et insomnie. C’est parfois plus simple à dire qu’à faire, cependant...

Les verres anti-lumière bleue

La solution la plus efficace à long terme contre la lumière bleue des écrans demeure les lunettes équipées de verres filtrant la lumière bleue. 

Ces verres filtrent la lumière émanant des écrans et réduisent l’impact des écrans sur l'œil en filtrant une grande partie de la lumière bleue.

Comment ? Grâce à un léger filtre de couleur qui contrebalance la lumière bleue permettant ainsi de réfléchir les ondes bleues violettes qui nuisent à la rétines.

C’est simple : ces verres sont à la lumière bleue ce que les verres solaires sont aux UV en plein soleil. Cependant, tout comme pour les verres solaires, la qualité des verres filtrant la lumière bleue-violet varie selon le fabricant.


Focus sur les verres Nooz à protection optimal et peu teintés

Les verres Nooz Optics filtrent 99% des longueurs d’ondes de 380 à 410 nanomètres, 80% des longueurs d’ondes de   420 nanomètres , et 40% des longueurs d’ondes de 430 nanomètres (la longueur d’onde la plus nocive)



Les verres Nooz ont la spécificité de proposer un haut pouvoir filtrant actuellement l’un des plus efficaces sur le marché de l’optique.

Autre point important, la teinte des verres : nos verres filtrant la lumière bleue sont peu teintés, quasi invisibles à la différence de nombreux verres de ce type. , Par nature et pour remplir sa fonction, le verre est en effet teinté jaune, ce qui peut hélas avoir un effet peu esthétique. 

Enfin, les verres Nooz Optics bénéficient d’un un traitement anti-reflets,  très efficace, améliorant le confort au quotidien.


Lutter contre les effets néfastes de la lumière bleue est urgent en raison du problème de santé publique qu’ils représentent. Heureusement, à défaut de pouvoir réduire drastiquement la place des écrans dans nos vies, nous avons désormais des moyens efficaces de nous protéger de la sur-exposition à la lumière bleue.


Derniers articles

3 conseils pour protéger ses yeux de la lumière bleue

Comment se prémunir de la lumière bleue?

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les annonces, afin de vous offrir la meilleure expérience sur le site.

En savoir plus

Qualité optique

Produits conçus par des ophtalmologues. Dispositif médical certifié.

Livraison standard offerte

À partir de d'achat

Service client ♡

Besoin d'aide ? Un doute sur la correction ? Notre service clients est disponible par téléphone au +33 1 82 88 44 54.

Échange ou remboursement

sous 30 jours. Garantie 2 ans.

Pro

Accès au site professionnel

Devenir revendeur

Devenir distributeur

Noozletter
?
Changer de boutique:
EUR
Changer de langue:
© 2021 NOOZ.
Mentions légales