Effets de la lumière bleue

6 min read |12/16/2020

Découvrez les effets néfastes de la lumière bleue

L’avènement du digital et du numérique a démultiplié le temps que nous passons devant nos écrans, qu’il s’agisse des contacts quotidiens avec la famille et les amis, comme des prérogatives professionnelles, ou encore des habitudes du soir (télévision ou jeux vidéos par exemple). Or, les écrans diffusent une longueur d’ondes dangereuse pour la rétine à terme. Quels sont les effets de la lumière bleue ? Pourquoi l'œil est-il inefficace dans le traitement de la lumière bleue ? Quels sont les risques de la lumière bleue sur le long terme? Explications. 

Quelques faits sur l’utilisation des écrans

Les écrans sont partout : au travail, à la maison, ou sur nos smartphones. Au travail, les écrans ont pris une place à part entière, dans tous les corps de métiers, mais principalement dans les métiers de bureau, dans ceux du digital, ou encore dans le management. 
2000 : c’est le nombre d’heures que l’on passe en moyenne devant un écran en une seule année. 
58 : c’est le nombre de fois que l’on consulte son téléphone, en une seule journée. 
144 : c’est le nombre de minutes pendant lesquelles on utilise les réseaux sociaux quotidiennement. 
3 milliards : c’est le nombre d’utilisateurs de smartphone dans le monde.
Lorsque l’on sait que 80% des informations reçues par le cerveau proviennent de notre faculté visuelle, on comprend mieux l’implication des écrans dans le quotidien. Qu’il s’agisse de travailler, de se renseigner, d’apprendre, de jouer, ou même de rester en contact avec ses proches, les écrans sont omniprésents. 

Pourquoi l'œil est-il inefficace dans le traitement de la lumière bleue ?

Qu’est-ce-que c’est que la lumière bleue ?

Ce que l’on appelle “lumière bleue”, c’est la lumière émise par les écrans. On distingue plusieurs types de lumière en fonction de la longueur d’ondes sur laquelle elle se situe. La lumière bleue se situe “au début” du spectre de lumière visible par les yeux humains. L'œil humain ne distingue pas les UV, qui sont eux aussi dangereux pour la santé visuelle, et pour lesquels on utilise des lunettes de soleil, prévenant les dommages causés. La longueur d’ondes suivant les UV est justement celle qui correspond à la lumière bleue : elle est visible, mais elle reste dangereuse, contrairement au reste de la lumière visible, qui lui, est bénéfique. 

En quoi la lumière bleue est-elle plus dangereuse qu’une autre ?

Si la lumière bleue est plus néfaste que les autres sources de lumière, c’est parce que sa longueur d’ondes se situe entre 380 et 500 nanomètres. Plus la longueur d’ondes d’une lumière est courte, et plus elle fragilise l'œil qui la regarde parce qu’elle produit une grande quantité d’énergie. La longueur d’ondes la plus dangereuse pour un œil se situe entre 415 et 455 nanomètres, aussi, la lumière bleue comprend une potentielle responsabilité dans le vieillissement prématuré de la rétine.

Quels sont les effets de la lumière bleue ?

La lumière bleue est néfaste pour la rétine, mais également sur l’organisme en règle générale. Voici les conséquences principales d’une exposition prolongée à la lumière bleue: 
1. La fatigue visuelle La lumière bleue produit beaucoup d’énergie, aussi, elle fatigue énormément l'œil qui la regarde. Si, lorsque vous travaillez sur ordinateur, vous ressentez le besoin de réduire la luminosité ou de jouer sur les contrastes, c’est que vous éprouvez de la fatigue visuelle. La vue devient trouble, les yeux semblent secs et grattent, des douleurs se font sentir dans le cou que vous tordez ou avancez pour pallier les difficultés d'accommodation des yeux : c’est la lumière bleue qui fatigue vos yeux. 70% des adultes ressentant de la fatigue visuelle ne prendraient pas de dispositions pour vaincre cette problématique, et pourtant des solutions existent, comme le port de lunettes anti lumière bleue, les pauses visuelles de 20 secondes (pendant lesquelles on regarde au loin ou en l’air) toutes les 20 minutes, ou encore les exercices visuels ludiques dédiés au confort des yeux.  
2. Les maux de tête Dues à la fatigue visuelle, les migraines ophtalmiques, que l’on appelle des “aura”, peuvent devenir un véritable fléau si l’on ne les prend pas en charge. Les maux de tête résultant d’un inconfort visuel viennent du fait que la rétine force énormément pour prendre en charge toute la luminosité émise et pour s’ajuster, et en finalité, cela réduit le flux sanguin irrigué vers l'œil, causant ainsi des douleurs. 
3. Les problèmes de concentration Avec les écrans, l’information circule plus vite, et grâce aux moteurs de recherche on y accède plus facilement. Or ces nouveaux systèmes que l’on peut considérer comme plus qualitatifs le sont au détriment du système de pensée qui s’accroche davantage à l’immédiateté qu’à la réflexion. On se lasse plus vite et l’attention dépérit. Le temps que l’on passe devant les écrans file plus vite que celui que l’on passe à réfléchir, ou à lire un livre par exemple, et de ce fait, on a de plus en plus de difficultés à se concentrer. 
4. Le risque de DMLA Qu’est-ce-que la DMLA ? La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge est une maladie oculaire due au vieillissement de l'œil. Concrètement, elle correspond à une baisse des aptitudes visuelles et à l’apparition de taches noires dans le champ visuel, pouvant aller jusqu’à une malvoyance partielle si elle n’est pas prise en charge à temps. Or, une étude américaine menée en 2018 a démontré que l’exposition prolongée à la lumière bleue détruirait les cellules photoréceptrices de la rétine, augmentant directement le lien entre l’usage des écrans et la DMLA. L’exposition aux écrans serait donc le facteur principal de la destruction anticipée des qualités visuelles.
5. Les troubles du sommeil La lumière bleue augmente l’activité des cellules photosensibles, c’est-à-dire qu’elle fait croire au corps et au cerveau qu’il fait toujours jour, et ces derniers ne passent que difficilement en mode “veille” programmé par l’alternance jour-nuit naturellement à l'œuvre. Le corps et le cerveau croient alors qu’il faut continuer d’être actifs, et le sujet éprouve des difficultés à s’endormir et devient parfois victime d’insomnie. Scientifiquement parlant, la production de mélatonine diminue, or c’est justement cette hormone qui signale au cerveau qu’il faut s’endormir. Des effets extrêmement positifs ont été démontrés après que des sujets aient porté des lunettes à faible longueur d’ondes plusieurs heures avant de dormir, sur le taux de mélatonine, sur l'endormissement, et sur la qualité du sommeil.  
Les effets néfastes de la lumière bleue sont nombreux : difficultés d’endormissement, de concentration, maux de tête, fatigue visuelle, ou encore risque accru de DMLA. La question n’est pas tant de s’inquiéter au sujet d’un objet qui nous dépasse, et dont nous avons besoin au quotidien si l’on s’en tient à un mode de vie traditionnel, mais celle de savoir comment limiter l’impact des écrans sur la santé visuelle. S’il n’existe pas encore de solution miracle, les lunettes pour écrans filtrent 40 à 45% de la longueur d'onde 430 nanomètres, qui est la plus dangereuse pour l'œil humain, et c’est un bon début. Il s’agira ensuite de réduire, si possible, le nombre d’heures passées devant les écrans, même si, dans nos modes de vie occidentaux, une telle indépendance est bien souvent difficile, et pour certains, complètement impossible.  

Nooz Optics

Derniers articles

Dans les poches de Catherine Richard, adepte de bien-être

Découvrez son histoire

Nous utilisons différents types de cookies (statistiques et marketing) afin de vous apporter la meilleure expérience sur le site.

En savoir plus

Qualité optique

Produits conçus par des ophtalmologues. Dispositif médical certifié.

Livraison standard offerte

À partir de d'achat

Service client ♡

Besoin d'aide ? Un doute sur la correction ? Notre service clients est disponible par téléphone au +33 1 82 88 44 54.

Échange ou remboursement

sous 30 jours. Garantie 2 ans.

Pro

Accès au site professionnel

Devenir revendeur

Devenir distributeur

Noozletter
?
Changer de boutique:
EUR
Changer de langue:
© 2020 NOOZ.
Mentions légales